Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

    Beaucoup de pêcheurs ont tendance à vouloir pêcher petit, toujours plus petit. C’est parfois la solution gagnante mais d’autres fois, les carnassiers attendent mieux de notre part, ils veulent un vrai casse-croûte !

Beaucoup de pêcheurs ont peur de pêcher avec des leurres de plus de 12-15 cm, se disant sûrement qu’une proie plus grosse n’intéressera pas les prédateurs. Et c’est tout le contraire !




Le big bait est une technique ou plutôt une approche à part entière. Il ne faut pas non plus se restreindre uniquement au big bait, ce qui serait le meilleur moyen de passer bien souvent a côté de la pêche, mais plutôt de profiter de cette pêche dans les moments où ils semblent bon de l’utiliser....

 

Pike au swimbait :

 

La pêche au big bait est une technique particulièrement adaptée pour rechercher les gros brochets, tout simplement parce qu’un brochet atteint très rapidement une taille raisonnable de 60-70 cm (en 4 ou 5 ans environ). De plus, tout le monde a déjà vu des photos ou vidéos montrant les gros brochets de plus d’un mètre mangeant des « petits » de seulement 60 cm...


(Une image classique montrant bien l'agressivité des gros envers les plus petits...)


Il n’y a donc aucune raison pour que nos brochets n’attaquent pas de gros leurres !

 

Le brochet aime se poser, durant l’hiver, dans les zones profondes des plans d’eau. Il rentre alors en période « d’hibernation » et ne se déplace plus pour un tout petit gardon, il attendra plutôt de voir passer une belle tanche ou une grosse brème pour se décider à manger. C’est dans ce type de conditions que les bigs baits montrent de quoi ils sont capables !

Il existe différents types de bigbait, dont les « S-action », qui sont les plus attractifs durant cette période. Ces leurres ont une nage sinusoïdale extrêmement lente, plus ou moins profonde suivant les modèles, qui intéresse tout particulièrement les gros brochets (les petits aussi, je vous rassure) durant les périodes de froid.


(Brochet d'à peine 60 cm, pris au S-waver...)

Ces leurres sont extrêmement simple à utiliser puisqu’il suffit des les lancer, de les laisser couler à la profondeur désirée et de les ramener lentement, en moulinet de manière linéaire. La touche est en général assez violente puisque ce sont des leurres qui ne tirent quasiment pas dans la canne et donc les touches contrastent d’autant plus avec le manque de sensations que l’on pouvait avoir avant...

 

 

Certains modèles sortent vraiment du lot, et sont donc à conseiller vivement. Je pense avant tout au s-waver, de river2sea, mais aussi au kong 168 sinking (modèle coulant) de la même marque, au magic swimmer 145 fast sinking (coulant rapidement) de Sébile,  pour les zones profondes, et enfin au seadrive de Evergreen.



Ce joli brochet, capturé par Arnaud, n'a pas résisté aux vibrations du kong 168 S ( son blog )
 

Black bass en surface :

 

Les bass sont eux aussi très réactifs au big bait. Une fois de plus, les pêcheurs ont l’habitude de les pêcher avec des leurres trop petits, malgré que ce soit parfois le meilleur moyen d’en prendre...Mais, d’autres fois, alors qu’ils pourraient ne pas réagir sur des leurres souples (senko, shad shape par exemple), il suffit de leur lancer un big bait d’une bonne quinzaine de centimètres pour les décider.

Pour le black bass, un big bait agit plus comme un indésirable à chasser de son territoire qu’une proie alléchante à manger. En effet, la plupart des big bait sont dotés de billes bruiteuses, qui émettent des sonorités plus ou moins graves se propageant très loin dans l’eau.



(Bass de 51 cm pris au wood n' minnow)

Je pense ici au flat bone clicker, qui est un leurre doté de billes internes émettant un son graves s’entendant de très loin....Le kong émet aussi des sonorités, plus aigues, grâce à ses billes internes.



(Gros black bass pris au flat bone clicker sur un poste ultra pêché...)

Mais le réel point fort du big bait ne vient pas que de ce bruit.

Je pense ici avant tout au kong, qui émet des bruits très puissants  grâce à  l’entrechoquement entre les différentes parties de son corps. Ces chocs émettent un claquement très fort qui permette au carnassier de repérer le leurre de loin et de le trouver rapidement !

 

Cet aspect excitatif des big bait est en général très bien complété par le côté incitatif, autrement dit, la finition, le réalisme. Encore une fois, le kong est un des meilleurs exemples puisque doté de coloris très réalistes mais aussi de nageoires souples, il a tout pour plaire à nos carnassiers (c’est d’ailleurs le cas !)

Le wood n’ sunfish est aussi un très bon exemple pour illustrer cette recherche de réalisme, mais je ne vais pas tous les citer, cela n’aurait pas grand intérêt et n’apporterait rien de plus.




(Ce gros black d'un peu moins de 50 cm n'a pas pu résister au brassement d'eau de ce bigbait!)
 


La pêche au big bait, ça n’est pas seulement avoir toute une panoplie de gros leurres, c’est surtout savoir aborder les postes, savoir à quel moment, à quel endroit se servir de tel ou tel leurre...

Il existe différentes situations ou les big bait sont incontournables !

Premièrement, grâce à leur poids souvent élevé, il permettent d’atteindre des postes éloignés et donc de pêcher des poissons jusque là très peu sollicités.

Il permettent aussi de faire bouger du bass lors de journées particulièrement difficiles (journées ventées ou pluvieuses, par exemple), durant lesquels les poissons sont calés plus profond sous la surface et refusent de monter sur des petits leurres souples.

Enfin, et c’est grâce à cette méthode que je dois mon plus gros black bass cette année, il permettent de pêcher en parallèle à la berge, plus ou moins éloigné, et donc de suivre le relief. En effet, en imaginant que vous repérez un gros black bass sous un arbre dans l’eau, bien à l’abris, que vous pêchez du bord et que vous n’arrivez pas à le faire bouger avec un petit leurre souple, à cause de l’épaisseur des branches qui l’empêchent de repérer votre leurre....C’est là que le big bait va vous être indispensable ! En effet, grâce aux différents signaux, sonores, visuels, mais aussi à la masse d’eau déplacée par ses gros leurres, le bass aura envie de venir voir et d’y goûter ! Voilà une technique qui m’a valu cette année un black bass de 52 cm, plus un paquet de plus de 45 cm...



(Record de l'année, ce bass de 52 cm, agacé par le bruit du kong, est sorti d'une épaisse couche de branches...)
 

 

Big bait, indispensable parfois mais surtout complémentaire !

 

En lisant cet article, j’espère que vous avez été convaincu de l’utilité de pêcher avec ces leurres, seulement, il reste des cas, assez rares, où les bass sortent sur des big bait, les suivent mais ne prennent pas, il faut alors avoir une deuxième canne toute prête avec un petit leurre souple type v tail worm sur tête plombée pour proposer directement derrière une petite bouchée à gratter sur le fond, et en général, vous pouvez me croire, ils ont du mal à résister !



(Ce black bass, d'abord déloger de son repère au kong, a finalement été capturé sur un sting tail worm en wacky...)

Le matos !

 

Parlons du matériel à utiliser quand même. Un matériel casting est à conseiller vivement ! Il permettra en effet de réaliser des posés plus précis, plus discrets, mais aussi de travailler les gros poissons plus efficacement et de pêcher sans grand effort.

 

Tout d’abord, parlons moulinet ! Les modèles à ratio élévé sont à proscrire, préférez plutôt les modèles à récupération lente, qui seront donc d’autant plus de « petits treuils ». Le caïman de TICA est parfaitement adapté à ce type de pêche. Doté d’une bonne contenance et d’un ratio lent, il sera parfait pour accompagner une canne casting de puissance H minimum.



(Caïman, moulinet "round profil" doté d'un ratio faible, parfait pour le big bait!)


Pour la canne, je vous conseille de prendre un modèle XH, qui permettra de lancer la plupart des leurres, tout en gardant de bonnes sensations sur les poissons de petites tailles ( eh oui, ça arrive de faire des petits, même au big bait !).

Suivant votre budget, SAKURA propose différents modèles répartis dans différentes gammes...

Pour les petits budgets ou pour ceux qui désirent s’essayer au big bait sans se ruiner, la gamme des rookies propose maintenant un modèle Xh, spécialement conçu pour le big bait.

Vous trouverez ensuite les gammes des trinis et antidote, proposant elles aussi des modèles Xh, qui seront parfaitement adaptées au big bait.




(De haut en bas: rookie, trinis et antidote, toute en puissance XH, parfaite pour le big bait) 



Il ne vous reste plus qu’à rajouter une bonne tresse, style bass braid dynacast, en 25/100, ou alors un mono filament en 40/100....

 

 

En espérant vous avoir donner envie d’essayer le big bait sur les carnassiers de vos secteurs...

 

 

 

@Enjoy fishing....

 

 

                                                     Tomy

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by