Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Je viens d'apprendre une nouvelle terrible, qui m'a particlulièrement affligée. Je connais personellement Gaëtan Pinedo et je suis vraiment touché par ce qui leur est arrivé... C'est en effet un très bon pêcheur en mer, qui connaît bien son secteur et la mer en général. Il était même sponsorisé depuis cette année par Specimen Style. Comme quoi, les drames n'arrivent pas qu'aux autres...

Cet article est tiré d'un journal du nord ouest...

"lundi 18 mai 2009

Trois rescapés, un disparu dans la Manche




Samedi, le bateau de quatre plaisanciers a chaviré, au large de Paimpol. Un père et ses deux filsont été récupérés hier, et hospitalisés à Guernesey. Un homme de 51 ans est porté disparu.



PAIMPOL. ¯ Samedi matin, deux frères, Olivier et Jean-Michel Pinedo, âgés de 48 et 51 ans, et les deux fils d'Olivier ¯ Gaëtan, 18 ans et Lucas, 14 ans ¯, quittent Paimpol (Côtes-d'Armor). Ils ont embarqué à bord d'un canot à moteur semi-rigide de 7 m, neuf, en cours d'immatriculation. Ils filent aux Roches-Douvres, à 20 milles de là. Sur ce plateau rocheux, situé entre les îles de Bréhat et de Guernesey, de nombreux plaisanciers et professionnels viennent pêcher. Quand la météo s'y prête.

Or, « depuis 48 heures, les conditions météo ne sont pas très favorables avec des vents de 70 à 80 km/h et des creux de quatre mètres », souligne la préfecture maritime de l'Atlantique.

Une nuit agrippés à la coque

Le petit groupe avait prévu de rentrer vers 23 h. Ne les voyant pas revenir, leurs proches, inquiets, alertent les secours.À 1 h du matin, le Cross Corsen de Brest déclenche d'importants moyens de recherches : un Fal-con 50, un hélicoptère Super-Frelon et un hélicoptère de la Marine, un avion de sauvetage de Guernesey, la vedette des Douanes Kermorvan et des bateaux de la SNSM des Côtes-d'Armor. Une zone très large, du Cotentin à Lézardrieux, est balayée toute la nuit et hier.

En milieu de matinée, l'avion Falcone repère, à 50 km au nord des Roches-Douvres, le père et ses deux fils. Ils s'agrippent à la coque du bateau qui s'était retourné, avant de partir à la dérive. Mais aucune trace de leur frère et oncle, Jean-Michel. Les sauveteurs anglais les récupèrent. « En début d'hypothermie. Pour des raisons de sécurité, ils n'ont pas été hélitreuillés. » Ils ont passé la nuit sur la coque du bateau retourné dans une eau entre 10 et 12 °. « Choqués, mais sains et saufs, ils ont été conduits, quarante minutes plus tard, à l'hôpital de Guernesey », indique la préfecture maritime.

Selon les premiers récits des naufragés, le quatrième plaisancier serait tombé à l'eau. Et le bateau aurait ensuite chaviré. Cependant, les circonstances exactes du drame restent encore très floues.

« Passionné de pêche et adepte de la plongée

Le canota été remorqué, hier, vers 19 h par la SNSM à Loguivy-de-la-Mer. Il devrait être analysé par la gendarmerie maritime. Un sac y a été retrouvé avec des brassières. « Est-ce des brassières supplémentaires ou les leurs ? », s'interroge Jean-Pierre Moinard. Les recherches ont continué dans la journée avant d'être définitivement arrêtées à 20 h. Jean-Michel Pinedo est domicilié à Saint-Méloir des Ondes (Ille-et-Vilaine).

À Plérin, près de Saint-Brieuc, où réside Olivier Pinedo, « la nouvelle a suscité beaucoup d'émotion », confie le maire, Ronan Kerdraon. « Olivier est estimé. Il a été, pendant plusieurs années, patron du bar « La Licorne ». C'est un passionné de pêche. » Ce que confirme un proche voisin et le directeur de la Coopérative maritime de Saint-Quay-Portrieux où est employé Olivier Pinedo : « C'est quelqu'un qui connaît bien la mer, également adepte de la plongée, qu'il pratique régulièrement. Rien à voir avec un pêcheur du dimanche. »




Que s'est-il passé samedi ? La préfecture maritime et la SNSM indiquent qu'un pneumatique, normalement, ne doit pas naviguer au-delà de 6 milles des côtes, mais tout dépend du permis que possède le propriétaire du bateau. Bien des questions restent en suspens."


Une histoire tragique une fois de plus, qui est malheureusement une des nombreuses affaires qui se passent tout les ans!
Tout ça pour dire qu'il ne faut jamais être trop confiant en son matériel et équipement, un accident est tellement vite arrivé, surtout dans de telles conditions! Il ne faut surtout pas oublier que la nature aura toujours le dessus et que quelques poissons ne valent pas le coup de risquer une vie....

A+  
                                 Tomy

Partager cette page

Repost 0
Published by